Travaux : comment éviter les conflits avec vos copropriétaires ?

Travaux : comment éviter les conflits avec vos copropriétaires ?

Vous souhaitez entreprendre des travaux dans votre logement ? Mais vous êtes propriétaire d'un bien situé en copropriété. Avant de vous lancer dans le chantier, vous devez respecter certaines règles. Dans certains cas, vous devrez également demander l'autorisation de la copropriété avant de commencer les travaux. Voici quelques conseils pour éviter tout conflit avec vos copropriétaires. 

Avant d'entreprendre petits ou grands travaux, vous devez vous poser quelques questions essentielles. Quels types de travaux souhaitez-vous effectuer ? Concernent-ils les parties communes ou privatives ? Et quand serez-vous en mesure de les mener ? Faites preuve de courtoisie et renseignez-vous sur les règles qui régissent votre copropriété afin d'éviter tout conflit avec vos voisins. 

Travaux dans les parties communes : demandez l'autorisation de la copropriété 

Sachez que les travaux réalisés dans la sphère privative ne requiert aucune autorisation de la part du syndic de copropriété. C'est notamment le cas si vous réalisez des travaux de peinture ou d'électricité, si vous décidez de changer le revêtement des sols ou si vous souhaitez abattre des cloisons internes, hors murs porteurs. En revanche, si les travaux venaient à modifier l'aspect extérieur de l'immeuble ou transformer un espace dont vous avez la jouissance exclusive, mais qui est en réalité une partie commune, vous avez l'obligation de soumettre un dossier technique complet, résumant l'étendue des travaux. Pour débuter les travaux, vous devrez alors attendre l'autorisation de l'assemblée générale des copropriétaires. 

Vous souhaitez agrandir des fenêtres, pratiquer une ouverture sur un mur porteur ou encore construire une tonnelle sur votre terrasse, vous devrez obligatoirement avertir les copropriétaires. De même, la suppression d'une moquette dans un appartement peut entraîner un changement sensible de l'isolation phonique. Avertissez-en la copropriété. En cas de doute, demandez l'avis des copropriétaires lors de l'assemblée générale, mieux vaut être trop prudent que pas assez. 

Autorisation de la copropriété avant d'entreprendre des travaux

Respectez le voisinage... et donc les horaires

Même si vous êtes propriétaire de votre logement, et pouvez y faire ce que bon vous semble, vous devez respecter certaines règles. Même si vous avez obtenu l'autorisation de la copropriété pour mener vos travaux, pensez à ne pas obstruer le passage ou à monopoliser l'ascenseur. Dans le cas d'une démolition, vous devrez évacuer les gravats sans dégrader les parties communes. Pensez donc à protéger le sol et les moquettes des parties communes pour éviter tout conflit avec vos voisins. 

Vous devrez également respecter certains horaires pour mener à bien vos travaux. Hors de questions d'utiliser votre marteau piqueur en soirée ou tot le matin en week-end. En cas de travaux de rénovation d'un appartement, les travaux devront être stoppés entre 20h et 7h et toute la journée le dimanche et les jours fériés. Dans le cas de travaux de bricolage, les travaux pourront avoir lieu les jours ouvrables de 8h à 12h et de 14h à 19h30, les samedis de 9h à 12h et de 15h à 19h et enfin les dimanches et jours fériés de 10h à 12h seulement. 

Respectez les horaires pour effectuer les travaux en copropriété

Que faire en cas de conflits ?

Si votre voisin entreprend des travaux sans respecter le règlement, opère en dehors des horaires fixés et obstrue le passage, vous pouvez tout d'abord en discuter avec lui. Si la situation ne se règle pas à l'amiable, informez-en le syndic de copropriété, tenu de faire respecter les règles de la copropriété. 

Si vous observez des dommages affectant votre logement ou les parties communes et causés par les travaux menés par votre voisin, prenez contact avec ce dernier ou l'entreprise qui réalise les travaux. Demandez-leur les coordonnées de leurs assurances. Vous pourrez ainsi demander réparation.

 

Ceci pourrait vous intéresser

L’évolution du marché de l’immobilier neuf en Île de France

L’évolution du marché de l’immobilier neuf en Île de France

Les promoteurs d'immobilier neuf en Île de France ont affiché une hausse des ventes des logements neufs, au cours du second semestre 2016. D’ailleurs, il faut savoir que ce marché se porte beaucoup...

Lire la suite
Achat en VEFA : Les étapes à ne pas négliger !

Achat en VEFA : Les étapes à ne pas négliger !

L'achat en VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement) plus communément appelé achat sur plan vous permet d’acquérir un logement neuf et...

Lire la suite