Prix de l'immobilier : forte progression à Paris, Toulouse et Lyon

Prix de l'immobilier : forte progression à Paris, Toulouse et Lyon

Si les prix de l'immobilier ont augmenté partout en France, la hausse a été particulièrement importante dans trois grandes villes françaises : Paris, Lyon et Toulouse. Les prix ont d'ailleurs progressé plus vite à Toulouse que dans la capitale. 

Une hausse généralisée en fin d'année 2018

En fin d'année, les prix ont augmenté dans presque toutes les villes de France. A Paris, le prix au m2 atteint 9 418€, pour une hausse constatée de 6% en 2018. La valeur des petites surfaces progresse plus vite que celle des grands appartements dans la capitale. Mais Paris n'est pas la seule à enregistrer une forte hausse des prix en 2018. Cette tendance se confirme dans plusieurs grandes villes. Lyon, Toulouse, Nantes et Rennes ne sont pas en reste et ont également vu les prix de l'immobilier grimper cette année. 

A Lyon et Toulouse, les prix de l'immobilier décollent

La progression la plus majeure cette année revient à Lyon. Les prix ont augmenté de 8% dans la métropole. Mais l'exploit le plus surprenant est Toulouse. La ville rose a vu les tarifs de ses biens immobiliers augmenter de 6,3%, dépassant ainsi les scores parisiens. Son marché tendu et sa forte demande en logements s'expliquent par une attractivité accrue de la ville et des conditions d'emprunt particulièrement favorables. Ainsi les biens trouvent facilement acquéreurs. 

Bordeaux enregistre un repli

Certaines villes enregistrent cependant un recul cette année : Nice -0,1% et Bordeaux -0,7%. En 2017, Bordeaux avait connu une année exceptionnelle avec une hausse des prix particulièrement importante : +17%. Le marché a perdu en dynamisme cette année. Une accalmie toute relative puisque le volume des transactions dans la cité bordelaise reste élevé, bien que les biens mettent plus de temps à trouver acheteur (63 jours à présent contre 44 il y a an).

Des impacts positifs de la loi ÉLAN en 2019 ?

Plusieurs mesures de la loi ÉLAN pourraient impacter positivement le marché immobilier en 2019. C'est ce que notent les experts ! Parmi ces dispositifs, les plus prometteurs sont :

  • La loi Denormandie, du nom du ministre de la Cohésion des Territoires, qui prévoit de simplifier l'investissement locatif des biens anciens. 
  • Le bail mobilité qui permettra aux propriétaires de louer leur logement sur des courtes périodes avec des baux d'un à dix mois. Un bon point pour tous ceux qui ont besoin d'un appartement de manière provisoire, dans le cadre d'études, d'un stage ou encore d'un CDD. 

 

Ceci pourrait vous intéresser

Le rebond de l'immobilier neuf au deuxième trimestre

Le rebond de l'immobilier neuf au deuxième trimestre

Des ventes en hausse pour l'immobilier neuf Le marché de l'immobilier neuf continue de retrouver des couleurs avec des ventes en hausse au deuxième trimestre 2015, selon la Fédération des promoteurs...

Lire la suite
Le nouveau PTZ 2016 expliqué

Le nouveau PTZ 2016 expliqué

En vigueur depuis le 1er janvier, le PTZ 2016 permet désormais à davantage de foyers d'accéder à la propriété et ce en finançant une partie de leur prêt plus importante. Le prêt à taux zéro est une...

Lire la suite