Investissement locatif : quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Investissement locatif : quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Vous souhaitez vous lancer dans l'investissement locatif. Complément de revenus, constitution d'un patrimoine ou sécurité pour sa retraite... les raisons d'acheter un bien dans le but de le mettre en location sont multiples. Si cet investissement s'avére souvent rentable, il faut veiller à faire les bons choix et à être bien préparé afin de ne pas perdre d'argent. Nous vous résumons les erreurs à éviter pour votre premier investissement locatif. 

Les taux particulièrement bas des crédits immobiliers ainsi que la conjoncture politique et économique vous encouragent à investir dans la pierre. Le moment semble bien choisi pour devenir, enfin, propriétaire. Si tous les  voyants sont au vert pour réaliser un investissement locatif, jouez la prudence et préparez-vous en amont.

Mal préparer son projet immobilier

Il est essentiel de bien préparer son projet immobilier, tout d'abord pour réaliser un investissement rentable, mais également pour le présenter à votre banquier en vue d'un financement. Que vous achetiez dans le neuf ou l'ancien, choisissez bien la localisation de votre bien. Un logement situé dans un quartier animé et dynamique, proche des commerces et des transports en commun a plus de chances d'intéresser les locataires. Afin de réduire au maximum la vacance locative, optez pour un bien situé dans un quartier d'avenir. Renseignez-vous sur les projets d'aménagement urbains autour du bien convoité. S'ils sont nombreux et audacieux, le logement a toutes les chances de gagner en valeur dans les années à venir.

Choisissez bien la localisation de votre investissement locatif

Ne pas négocier son crédit immobilier

Une fois le logement de vos rêves trouvé, vous aurez sans doute besoin de déposer une demande de financement auprès d'une banque. Étudiez bien les offres proposées par différentes banques, faites marcher la concurrence. Ne vous précipitez pas avant d'avoir étudié plusieurs options. Un crédit immobilier vous engage sur plusieurs années, vous voulez donc choisir celui qui vous offre les meilleures garanties, d'autant que le rapport de force actuel est l'avantage du client. Renseignez-vous sur les conditions de rachat d'un crédit, les pénalités de remboursement anticipé ou les modalités de remboursement en cas de maladie. Faites de même pour l'assurance-emprunteur. Ne choisissez pas forcément celle proposée par votre banque. Étudiez différentes options.

Acheter son investissement locatif trop cher

Réaliser un bon investissement locatif se joue à l'achat du bien immobilier. Veillez à bien négocier le prix d'achat de votre bien immobilier. Pour ce faire, vous devez avoir une bonne connaissance du marché locale. Regardez les prix moyens des annonces sur internet de biens situés dans le même secteur que le logement que vous convoitez. La plupart des jeunes investisseurs ont tendance à parier trop souvent sur la plus-value dans le temps du bien. S'il y a de fortes chances pour que le bien prenne de la valeur avec les années, surtout s'il est localisé dans un quartier dynamique en devenir, il est important de payer un prix juste en amont. 

Negociez bien le prix de votre achat immobilier pour un investissement locatif

Mal calculer sa rentabilité locative

Il est essentiel lorsque vous acquérez un bien de ne pas surestimer la demande locative et de bien calculer la rentabilité locative. Pour ce faire, il est donc primordial de bien évaluer le montant du loyer de votre bien. Pour ne pas vous tromper, renseignez-vous sur le montant des loyers pratiqués dans votre secteur, pour des biens similaires au votre. Regardez les annonces sur internet et consultez un professionnel qui sera le mieux placé pour vous donner une estimation précise du montant des loyers dans votre quartier. 

Sous-estimer les charges liées à l'achat immobilier

De nombreux frais annexes viennent se greffer au prix d'achat de votre bien. Il est important de prendre en compte les frais de notaire, le montant de l'assurance-emprunteur mais également les charges de copropriété ainsi que le montant de la taxe foncière. Si vous investissez dans l'ancien, évaluez également le montant des travaux à prévoir avant de vous lancer. 

Négliger les avantages fiscaux liés à votre investissement locatif

Dernier point à ne pas négliger avant de réaliser un investissement locatif est le montant des avantages fiscaux dont vous pouvez bénéficiez. Si vous investissez dans le neuf, vous pourrez peut-être prétendre au dispositif Pinel, si vous achetez un bien ancien, vous pourrez vous renseigner sur le dispositif Denormandie. Ces deux dispositifs vous permettent de bénéficier d'une réduction d'impôts, pourvue que vous vous engagiez à louer votre bien pour une durée de 6, 9 ou 12 ans. 

Ceci pourrait vous intéresser

Investissement locatif : comment bien déclarer vos revenus ?

Investissement locatif : comment bien déclarer vos revenus ?

Déclarer ses impôts est parfois un véritable casse-tête. Surtout quand vous êtes propriétaire-bailleur. Pas toujours facile de savoir comment déclarer...

Lire la suite
Top 10 des villes les plus fleuries de France

Top 10 des villes les plus fleuries de France

Vous rêvez d'habiter une ville avec jardins publics, parterres fleuris et trottoirs végétalisés ? Le label des Villes et Villages fleuris de France recense les villes...

Lire la suite