Investissement locatif : comment booster la rentabilité de son bien ?

Investissement locatif : comment booster la rentabilité de son bien ?

Si le rendement locatif d'un bien immobilier se joue principalement à l'achat du logement, il est possible d'améliorer sa rentabilité au fil des années. A l'achat, l'acquéreur doit parvenir à négocier un prix juste et savoir négocier son crédit immobilier, afin de ne pas payer des mensualités trop élevées. Une fois l'investissement réalisé, il existe plusieurs façons d'optimiser la rentabilité d'un bien.

Investir dans la pierre représente pour de nombreux ménages une sécurité pour l'avenir, en même temps qu'un complément de revenus. Si un investissement immobilier peut certes être risqué, il existe des moyens pour réduire au maximum les aléas. Voici nos conseils pour maximiser vos recettes et réduire les dépenses liées à votre investissement locatif.

Renégocier son crédit immobilier

S'il est important de bien négocier votre crédit immobilier ainsi que ses intérêts au moment de sa souscription, il est parfois judicieux de renégocier avec votre banquier le taux d'intérêt de votre emprunt en cours. Deux solutions sont possibles : marchander avec votre banque actuelle afin d'obtenir des conditions plus favorables, ou faire racheter son crédit par une autre banque. Le contexte économique actuelle est tres favorable aux acheteurs, les taux ayant atteint cette année des records particulièrement bas. Cette situation place les propriétaires en situation de force. Sachez, cependant, que le rachat de crédit par une autre banque occasionne des frais supplémentaires. Il est donc important d'évaluer au mieux ses avantages. 

Pour optimiser le rachat de votre crédit, effectuez-le durant le premier tiers de la durée du crédit. Pour un prêt sur 20 ans, il est plus judicieux de réaliser le rachat dans les six premières années qui suivent la souscription du crédit. Pour que le rachat soit avantageux, la différence de taux entre votre crédit actuel et celui proposé par votre future banque doit être au moins de 0,7%. Mais avant de faire racheter votre crédit, tentez de renégocier les conditions de votre emprunt avec votre banquier. 

Renégocier son crédit immobilier pour agumenter sa rentabilité locative

Cumuler les avantages fiscaux

Il est important de bien choisir votre type d'imposition : micro-foncier ou régime réel dans le cas d'une location vide, ou régime réel ou micro-BIC (régime forfaitaire) dans le cas d'une location meublée. Si le régime réel est souvent plus intéressant les premières années de votre crédit immobilier, puisqu'il permet de déduire les charges, intérêts d'emprunts ou encore réparations de vos sommes imposées, il peut se révéler moins rentable avec les années. Le micro-foncier permet un abattement fiscal de 30% sur vos recettes fiscales et le micro-BIC une réduction d'impôts de 50%. Il peut donc être judicieux de repenser votre régime d'imposition. Pensez également à vérifier si vous pouvez disposer du dispositif Pinel dans le neuf ou Denormandie et Malraux dans l'ancien. 

Envisager la location meublée

Si vos souhaitez booster vos revenus locatifs, pourquoi ne pas investir dans du mobilier afin de meubler votre logement. Vous pourrez ainsi bénéficier du statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), qui vous permet de bénéficier du régime micro-BIC ou régime forfaitaire. Il permet de profiter d'un abattement fiscal de 50% sur les recettes locatives. En plus de cette réduction d'impôts, vous pourrez également louer votre logement plus cher. Le loyer des locations meublées est de 5 à 25% plus élevé que celui des locations vides. Cette option est particulièrement intéressante si le bien se trouve dans une zone dynamique où la demande locative est forte, en particulier dans les quartiers à forte concentration étudiante. 

Louer son bien meublé pour augmenter sa rentabilité locative

Et pourquoi pas la colocation ?

La colocation a la cote, et non plus seulement auprès des étudiants. Véritable mode de vie, il est de plus en plus plébiscité par les jeunes urbains, surtout dans les grandes villes aux loyers élevés. Elle réduit les risques de vacance locative mais également d'impayés. En effet, en colocation, chacun des locataires est responsable de sa part de loyer, ce qui sécurise les revenus locatifs du propriétaire. 

Ceci pourrait vous intéresser

Zoom sur l'augmentation des loyers

Zoom sur l'augmentation des loyers

Vous avez investi dans un logement en vue de le louer il y a quelques années et souhaitez désormais augmenter votre loyer. Avant de procéder à la révision du...

Lire la suite
Les charges de copropriété dans l’immobilier

Les charges de copropriété dans l’immobilier

Lorsqu’on fait une simulation louer ou acheter, les charges de copropriété sont des coûts à ne pas négliger. Elles correspondent généralement à tous les frais générés pour l’entretien et le...

Lire la suite