Investissement locatif : 3 astuces pour bien choisir son locataire

Investissement locatif : 3 astuces pour bien choisir son locataire

La sélection d'un locataire est une étape importante pour tout propriétaire. La rentabilité de votre investissement dépend du sérieux et de la solvabilité de votre locataire. Voici quelques conseils à suivre pour éviter les risques d'impayés. 

Vérifiez que les revenus du locataire sont suffisants

Le premier critère à vérifier est que les revenus du locataire sont suffisants pour couvrir le montant du loyer. Généralement, les propriétaires exigent des revenus trois fois supérieur au montant du loyer. Les aides au logement et pensions alimentaires sont à prendre en compte dans le calcul. Pour vérifier les revenus de votre locataire, demandez à jeter un oeil à son dernier avis d'imposition, ses trois derniers bulletins de salaire, une attestation de travail fournie par son employeur s'il est salarié ou les trois derniers bilans de sa société s'il est entrepreneur. 

Renseignez-vous sur son passé locatif

Les revenus ne sont pas toujours un bon moyen de s'assurer du sérieux d'un locataire. Le meilleur moyen de s'assurer que le locataire paiera son loyer en temps et en heure est de se renseigner sur ses locations passées. Demandez donc aux candidats de vous fournir les trois dernières quittances de loyer ainsi que les coordonnées de leur ancien propriétaire. 

Exigez de bonnes garanties

En tant que propriétaire, vous pouvez exiger des garanties supplémentaires, telles qu'un dépôt de garantie, qui s'élève généralement à un mois de loyer sans charge ou une caution. Il peut s'agir d'une personne ou d'un organisme, chargé de régler le montant du loyer en cas d'impossibilité du locataire. 

Quid du locataire en loi Pinel ?

Si le choix d'un locataire est toujours un casse-tête, il l'est d'autant plus dans le cadre du dispositif Pinel. En effet, pour espérer disposer de l'avantage fiscal Pinel, votre locataire doit respecter certaines conditions de ressources. Ses revenus ne doivent pas dépasser 28 000€ ou 38 000€ selon la zone pour une personne seule, entre 45 000€ et 75 000€ selon la zone pour un couple et entre 64 000€ et 106 000€ toujours selon la zone pour une famille avec 3 enfants. Dans les faits, sachez que ce plafond a été élaboré de manière à intégrer 80% de la population. 

Ceci pourrait vous intéresser

Immobilier locatif : à quel rendement s’attendre ?

Immobilier locatif : à quel rendement s’attendre ?

Comme tout investisseur dans l’immobilier, vous serez à la recherche de rendement. Etant donné que le rendement du livret A est de virtuellement zéro et que les livrets...

Lire la suite
Signature électronique du contrat de réservation : c'est possible ?

Signature électronique du contrat de réservation : c'est possible ?

Vous êtes sur le point d'acquérir un bien neuf en VEFA. Première étape du processus de vente : la signature du contrat de réservation. Ce contrat, qui vous...

Lire la suite