Immobilier locatif : à quel rendement s’attendre ?

Immobilier locatif : à quel rendement s’attendre ?

Comme tout investisseur dans l’immobilier, vous serez à la recherche de rendement. Etant donné que le rendement du livret A est de virtuellement zéro et que les livrets épargne dépassent à peine quelques pourcents, l’investissement dans la brique vous paraîtra très vite beaucoup plus intéressant !

Comment calculer le rendement locatif ?

Le rendement locatif est très facile à calculer : vous divisez le loyer annuel (12 fois le loyer mensuel) par le prix d’achat du bien. Ce calcul quelque peu grossier vous donnera le rendement locatif brut. Pour obtenir le rendement net (et quelque part, le rendement « réel »), vous devrez déduire les charges et les impôts des loyers mensuels.

Quelles charges déduire pour obtenir le rendement net ?

En tant que propriétaire, vous devrez faire face à un certain nombre de charges non récupérable : la taxe foncière (attention, les logements neufs profitent d’une exonération pendant 2 ans !), les frais de gestion (frais de conciergerie, gérance ou encore frais de procédure), les impôts et l’ISF.

Quel sera le rendement net en immobilier locatif ?

Les rendements varient assez sensiblement en fonction du type de logement et de la situation géographique dans laquelle votre bien se trouve. Les rendements nets oscilleront en général entre 2.5 et 6%. A titre informatif, on considère un rendement net de 4% comme étant un bon rendement locatif.

Voici le rendement en fonction des différents types de biens :

1. Les studios Le rendement locatif des studios est en général plus élevé parce qu’ils occupent peu d’espace dans un bâtiment (vous pourrez créer plusieurs studios, votre rendement au mètre-carré sera meilleur). Malheureusement, ces studios sont occupés par des personnes avec petit revenu, et donc un risque accru de non-paiement des loyers. De plus, les studios sont généralement occupés par des locataires moins stables (jeunes, étudiants, couples sans enfant, …).

2. Les maisons et les grands appartements Ces logements sont plus spacieux et donc généralement occupés par des familles ou personnes plus aisées, ce qui apporte plus de sécurité du côté du versement des loyers (au-delà du fait que le turnover est plus faible). D’un autre côté, le bâtiment ou appartement sera plus cher à l’achat (plus grande surface), ce qui fera mécaniquement baisser le rendement. A vous de choisir !

Ceci pourrait vous intéresser

Les charges de copropriété : décodage

Les charges de copropriété : décodage

Par charges de copropriété, il faut comprendre les charges communes que les copropriétaires doivent payer. On distingue ainsi les charges courantes et les charges exceptionnelles. Les charges...

Lire la suite
Notaire, agent immobilier, courtier... : combien ça coûte ?

Notaire, agent immobilier, courtier... : combien ça coûte ?

Courtier, agent immobilier, notaire, cabinet de gestion immobilière... Tous ces professionnels de l'immobilier vous accompagnent afin de mener à bien votre...

Lire la suite