Tout savoir sur l’exonération de la plus-value

Tout savoir sur l’exonération de la plus-value

Lorsque vous revendez votre logement neuf, vous pouvez selon les cas, être exonéré de la taxe sur la plus-value. Quelles sont les conditions pour bénéficier d’une exonération totale ou partielle de la taxe sur la plue-value ? Nous avons fait le point pour vous.

résidence principale

Plus-Value : Revente de votre résidence principale 

Sachez que vous pourrez bénéficier de l’exonération totale de la taxe sur la plus-value, si vous revendez votre logement. Pour cela, il faut que le logement soit occupé en tant que résidence principale jusqu’à sa mise en vente. Aussi, il faut que la cession ait lieu dans un délai d’un an à compter de votre déménagement. 
L’exonération concerne également votre conjoint, votre partenaire pacsé ou votre concubin à condition que :

- Le logement neuf en tant que résidence principale soit occupé 
- Un divorce ou une séparation soit le motif de la cession

résidence secondaire

Plus-value : résidence secondaire

Dans le cadre de la revente d’un logement neuf en tant que résidence secondaire, vous ne bénéficiez d’aucune exonération sur la plus-value. Ainsi, vous serez taxé sur la plus-value à hauteur de 36.2%. La plus-value sera taxée au cours de l’année de cession du logement neuf.

Il existe cependant des exceptions. Sachez que dans le cas ou il s’agit de la première revente, vous pourrez bénéficier d’une exonération.

Pour cela, il faut :
- Ne pas avoir été propriétaire de votre résidence principale au cours des 4 années qui précède la cession 
- Que ce soit la première fois que vous vendez votre résidence secondaire
- Que vous deveniez propriétaire de votre résidence principale  dans un délai de 2 ans à compter de la vente de votre résidence secondaire


Plus-value : Investissement locatif

En ce qui concerne, l'investissement locatif, un abattement est prévu selon la durée de détention de votre logement neuf.
Ainsi, plus vous conservez votre logement plus l’abattement sera important. Notez que l’abattement appliqué est est de 6% par année à compter de la 6e année et ce jusqu’à la 21e année. Et de 4% la 22e année.

Enfin, après une durée de détention du bien de 30 ans, les plus-values immobilières sont exonérées totalement des prélèvements sociaux. 
 

Ceci pourrait vous intéresser

Immobilier : les technologies qui vous aident à trouver un bien

Immobilier : les technologies qui vous aident à trouver un bien

Les nouvelles technologies deviennent incontournables dans le domaine de l'immobilier et aident les futurs acheteurs à trouver la maison ou l'appartement de leur rêve, sans...

Lire la suite
Achat en VEFA : la différence entre réception et livraison

Achat en VEFA : la différence entre réception et livraison

Dans le cadre d’un achat en VEFA, l’on distingue deux étapes clés. La réception et la livraison. Quelle est la différence ? Quelles sont les garanties ? La...

Lire la suite